les essentiels

pour tout ce qui a trait à la santé :
nous sommes très exigeants sur la qualité de nos références scientifiques :
- il faut que les études auxquelles nous faisons référence aient été publiées dans des revues scientifiques faisant partie des références de chaque catégorie, ainsi il faut les revues aient un Impact Factor de 5 ou supérieur et fasse partie des 10% meilleurs de chaque catégorie

De l'aveu même des scientifiques : peu d'études passent ces critères.

vous voulez en savoir plus sur notre méthode de sélection des études ? cliquez ici


mardi 16 octobre 2012

coup de projo 3

De temps en temps nous parcourons la blogosphère vinique qui, comme le vin, est riche, dense et complexe et nous retenons un article qui nous a plu, et lui décernons notre "Coup de projo"

Cette fois c'est un copié collé partiel d'un article du toujours très intéressant site "missglouglou", cette fois ci c'est une partie de l'article sur les vins sud africains qui a attiré notre attention.

En effet, les choses changent aussi en Afrique du Sud, où le premier domaine dirigé par un noir, pardon homme de couleur, sort sa bouteille, et chose encore plus remarquable : il éduque sa communauté au plaisir de déguster le vin !

Voici la page en question en lien et ci-dessous : page du blog de Miss Glouglou, cliquez ici





Diale Rangaka, alias Oupa, Domaine M’Hudi


Son nom associe les noms de ses grands-pères maternel et paternel. D’où son surnom, « Oupa », qui signifie grand-père. Oupa à 60 ans. Et il est noir. Il est le seul Sud-Africain noir à tenir un stand à Vindaba et Cape Wine, qui réunissent plus de 300 domaines. En fait, il est le premier noir (et à sa connaissance, le seul) a posséder un domaine viticole. Un hasard. Cet ancien professeur de littérature anglaise rêvait de posséder une ferme avec des vaches. Après en avoir visité une vingtaine, il tombe amoureux d’une propriété et s’étonne de ses arbustes alignés : ce sont des vignes. Il décide alors de se lancer dans le vin. Est-ce que ce fut difficile de l’acheter ? « Oui. Très. Il y a toujours un a priori de la part des banques. Les blancs ont accès aux prêts plus facilement. Moi, j’ai dû hypothéquer ma maison. De plus, les noirs ne boivent pas de vin, ou peu. En tout cas, pas dans des salons. »
Oupa organise des « edutasting » pour la population noire. « Je réunis une quinzaine de personnes à la maison, pour expliquer le vin. Les cépages français font encore snob. Comme ils ne savent pas prononcer "cabernet sauvignon", il choisissent du shiraz. Simplement parce que c’est plus facile à dire ! Je leur réponds "Dites-le, le mot ne va pas vous mordre !". » Oupa déclare en savoir assez sur le vin pour pouvoir le vendre. Mais pas assez pour le vinifier. Il cultive sa vigne, achète des raisins d’autres propriétés et le fait vinifier et assembler dans la coopérative la plus proche. Puis il récupère les bouteilles et les vend. Il produit 600.000 bouteilles par an. Son domaine, M’Hudi (prononcez "Moudi") signifie le vendangeur  en Setswana.
Les vins que j’ai aimés :
M'Hudi Palesa, Sparkling sec : une pomme grany smith recouverte d'éclats de sucre. Un pétillant très "mignon".
Pinotage Reserve 2010 : Un vin soigné comme un écolier le jour de la rentrée des classe.


Bravo Miss Glouglou pour ce bel article.

Vous aussi vous n'osez pas monter une dégustation ? voici quelques outils pour vous y aider, cliquez ici
Vous vous posez des questions sur le vin et la santé ? soyez rassurés :
 cliquez ici  

mardi 9 octobre 2012

notes et tremblements






Le vin a lui aussi ses experts qui notent, dissèquent, analysent les vins.

Et deux écoles de systèmes de notation coexistent : les américains avec leur notes sur 100 points et les français avec les anglais avec les notes sur 20 avec des demi points, ce qui revient à noter sur 40.....

Certains essaient de rendre le vin plus accessible, plus compréhensible, d'autres au contraire cherchent à le rendre incompréhensible, heureusement ils sont moins nombreux que les premiers.

L'attente de ces notes, rend anxieux beaucoup de nos amis vignerons, et parfois les blessent avec des commentaires d'une méchanceté gratuite.

Voici les principaux guides censés vous guider dans cet univers riche, changeant et complexe qu'est le monde du vin.


1° tout d'abord les français :

Celui qui nous paraît le plus sérieux est le Guide Bettane et Desseauve, quoique les dernières livraisons nous ont fait souvent froncer les sourcils, guide Bettane et Desseauve

Un challenger intéressant lorsqu'il paraît est le Guide Gault et Millault, dont les analyses sont équilibrées et qui ne cherche pas à déclancher une polémique à chaque page

Le guide Historique : celui de la Revue du Vin de France, qui se lance volontiers dans la polémique et cherche à faire parler de lui en descendant en flamme ceux qui étaient aimés du temps de Michel Bettane et Thierry Desseauve, lorsque ceux ci officiaient dans cette vénérable maison.
 Une chose est certaine : des vignerons qui étaient habitués à être en haut de l'affiche ont été descendus de leur piédestal, et ceux moins aimés avant, ont maintenant les faveurs de certains dégustateurs. Tant mieux pour eux ! site du guide

Le guide Hachette est un cas à part, en effet, aucun guide n'est aussi exhaustif dans la couverture des appelations françaises et des pays limitrophes.Le classement des coups de coeurs est à notre avis une bonne référence. site du guide

Le guide Hubert est un des moins connus mais les commentaires et critiques sont cohérents. http://www.guide-hubert.fr/fr/vins/

Le guide Gerbelle et Maurange s'est fait une spécialité des vins à moins de 20 euros. Les commentaires et les notes reflètent assez bien la réalité des vins. site du magazine la Revue du Vin de France qui l'édite

Le guide Parker, cette équipe de critiques américains est très décriée souvent de façon violente et irrationnelle, surtout par ceux qui ne sont pas bien notés.....
Il est certain que l'équipe Parker  a eu une grande influence sur la notoriété mondiale de certains vins, et au moins 3 régions viticoles lui doivent beaucoup, quant à leur notoriété mondiale :
- le Bordelais
- la Californie
- le Rhône
site de l'éditeur français du guide ici

2° En langue anglaise

- Le magazine Wine Spectator, mis à part quelques bizarreries, ce magazine est assez sérieux et mérite d'être lu.site du magazine

 - Le Rhône Report de Jeb Dunnuck, bien fait et sérieux, se consacre aux variétés de cépages du Rhône, en France et à l'étranger. Il se pose en challenger crédible de l'équipe Parker et du Wine Advocate.site du webzine

- Le Wine Advocate, écrit par l'équipe de Robert Parker, dans sa version magazine est une référence mondiale en matière de notations des vins. site du magazine

- Le webzine de Jancis Robinson, très lu chez nos amis anglais, en général des commentaires qui tiennent la route, mais avec quelques fois des bizarreries qui méritent le détour !  http://www.jancisrobinson.com

à proscrire car absolument pas sérieux : le guide Gilbert et Gaillard, des commentaires et des notes en dépit du bon sens.


jeudi 4 octobre 2012

Accords mets et vins

Voici une page glanée sur un site qui fait la promotion des vins bio, biodynamie, rares et souvent étonnants.

La page, en copié collé, est sur les accords mets et vins, elle sort des sentiers battus et illustre la richesse et la diversité du monde du vin.

Voici l'adresse du site, qui vend aussi en ligne et pour lequel nous avons une tendresse particulière, parce qu'il a fait le pari de faire la promotion des vins différents.
 Nous, la complexité et la diversité, on aime ça !

lien vers cette page, ici   site des Vins Etonnants


MERCREDI 3 OCTOBRE 2012

Accords mets & vins (2) : les viandes
Libellés : Accords mets et vins
Nous avons vu il y a a quelques jours les accords possibles avec les volailles. Voici ceux avec les viandes de bêtes à quat'pattes...

Le porc

                                                                                                  



Comme l'on dit : "dans le cochon, tout est bon". Si l'on part sur une approche gastronomique de la bête, il y a un morceau incontournable : le filet mignon.Si vous le faites à basse température, il vaudra largement beaucoup d'autres viandes plus onéreuses (veau en particulier). Cette viande étant tendrissime et plutôt discrète en goût, elle peut aller aussi bien avec un vin blanc qu'avec un vin rouge.

On rejoint donc plus ou moins les conseils concernant le chapon ou la dinde.

* Accommodé avec des morilles et un peu de crème —> vin blanc, plutôt gras, avec de la fraîcheur, légèrement boisé , qu'il vienne de Bourgogne (Meursault de Lafarge), du Jura (La Mailloche de Tissot), de Loire (Litus d'Eric Morgat), du Sud-Ouest (Coucou Blanc d'Elian Da Ros)...

* en sucré-salé, avec un accompagnement exotique -> vin blanc, ample, riche, avec une belle fraîcheur, et des arômes très fruits  mûrs et exotiques, avec éventuellement un peu de sucre résiduel. Plein de région possible : Loire (Anjou Les Glanées de Patrick Baudouin), Languedoc (Roussanne de Supply-Royer ou Alliance de Malavieille ... vinifié par la même personne !), Savoie (Chignin Bergeron  de Berlioz), Sud-Ouest (Jurançon Cuvée Julie de Thou), etc..

* avec une sauce "vigneronne" et des cèpes —> vin rouge, aux tannins très fins, quasi imperceptibles, pétant pas trop le fruit : bourgognes arachnéens (comme ceux de Naudin-Ferrand), beaujolais avec un peu de bouteille, certains vieux Bordeaux, ou un vieil Arbois de Camille Loye ;o)

Le porc, c'est également divin en enchaud (confit à la graisse et un peu d'ail). Dans ce cas-là, nous retrouvons les mêmes accords qu'avec le confit de canard : Cahors (la Roque du Mas del Périé, l'Originel), Bergerac (Sens du fruit du Jonc Blanc), un Champ d'Orphée, Ou bien sûr un Madiran pas trop tannique (Cuvée du Couvent de Capmartin).

Veau
                                                                    







Conseils identiques, cette viande étant encore plus tendre et plus discrète que le filet mignon de porc.

Nous parlerons du ris de veau dans le chapitre "Abats"...

Boeuf








                                         
                                       




Voici enfin le moment de sortir vos Bordeaux rouges (faut bien qu'ils servent à quelque chose, non ?) ! Si le vin est plutôt jeune (style Planquette 2009, Jaugueyron 2008 ou encore le Clos du Pavillon), servez le simplement avec des pommes de terres sautées , s'il est plus évolué ( comme ce Bel Air Marquis d'Aligre 1986), vous pouvez ajouter des cèpes, voire le foie gras pour faire un tournedos Rossini ou un Boeuf Wellington.

Plus le vin sera riche, plus la viande devra être épaisse et tendre, afin qu'il y ait une belle mâche (rien de tel qu'une belle côte de boeuf ou une entrecôte très épaisse).

Pour les gens définitivement fâchés avec Bordeaux, on peut aller chez les voisins Bergerac, Duras et Marmandais, mais aussi Cahors (si pas trop tanniques), Irouléguy... Dans ceux que nous n'avons pas encore namedroppé, citons : l'Irouléguy d'Illaria, Sang Froid de Floréal Romero, Château Lassole, le Vignoble d'Elian, Château Jonc Blanc...

Agneau
                                                                                              
                                   
 


Il y a deux options en fonction de la cuisson de la bête :

s'il est cuit rosé, il faut privilégier un vin délicat afin de respecter la chair de la bête. Mais tout de même un peu sudiste pour les arômes de garrigue et de poivre. Par exemple : la Compagnon du domaine Lédogar (Corbières), Gran'T du Mas Foulaquier (Pic Saint Loup), Les Becs fins de Tardieu-Laurent (Côtes du Rhône), le Presbytère du Mas d'Alezon (Faugères)...




                       
                        




S'il est confit longuement, on peut envisager des vins plus puissants : Longo Maï 2006 (provence), Marginale de Terre des Chardons (Costière de Nîmes), Le Parvis 09 de Ferraton (Châteauneuf du Pape ), Felgaria de Cebène (Faugères riche en Mourvèdre), Au coeur de Ventabren de Piquebasse, les Amydives d'Olivier B (Côtes du Ventoux), Bandol India de Duperé Barrera...

Ce sera tout pour aujourd'hui. Bientôt, les gibiers...


Vous vous posez des questions sur les effets sur la santé d'une consommation  modérée de vin ?

Soyez rassurés, voici la page qui l'explique, cliquez ici